Roof and Façade
Read this article in:

Un objet venu d'ailleurs

© iStock / breath10

Le musée d'art de Graz fait rêver. S'agit-il d'une créature marine ? Est-ce un être venu d'une autre planète ? Les architectes lui donnèrent le nom de « gentil extraterrestre » (Friendly Alien). Pourquoi ? Simplement parce qu'avec sa forme biomorphique et ses façades bleues en PLEXIGLAS®, le musée d'art de Graz fait figure de martien dans le quartier historique de la ville.

La légende raconte qu'il y a 20 ans, un morceau de savon serait tombé dans les mains de l'architecte Colin Fournier. Il s'amusa avec et le tailla avec un canif tout en le lissant de ses mains mouillées. Pour finir, il se retrouva avec un savon de forme organique. C'est alors que germa en lui l'idée du bâtiment du musée d'art de Graz, qui fut inauguré en 2003. Mais il fallait vouloir relever le défi : quel matériau utiliser pour réaliser un tel bâtiment ?

De l'idée à la façade

C'est Thilo Üblagger, ingénieur et directeur général de la société k-tec Thermoforming Solutions située à Radstadt près de Salzbourg, qui la lui donna : « Dès que j'ai vu le projet, j'ai su. J'ai su qu'il était parfaitement réalisable - en PLEXIGLAS® », se souvient Thilo Üblagger. « Ce matériau est un des rares matériaux qui se laissent aussi radicalement transformer. En outre, il offre de nombreuses possibilités en matière de performances optiques et a une durée de vie extrêmement longue. » Thilo Üblagger convainquit les architectes et responsables de la ville de Graz. Le projet pouvait commencer.

Cette réalisation est une pure gageure

Pour réaliser l'étonnante couverture de près de 5 000 mètres carrés et de 20 millimètres d'épaisseur, il fallut réaliser, couper et former plus de 1 200 pièces de PLEXIGLAS® GS - toutes différentes les unes des autres. « Il nous était impossible de créer un programme de fraisage apte à mettre chacune des plaques de PLEXIGLAS® à la bonne taille. Chaque pièce était unique », se souvient Thilo Üblagger. Un processus astreignant qui relevait tout simplement de la gageure : « La fabrication devait être réalisée de telle sorte que chaque pièce créée ne présente aucune tension », raconte Thilo Üblagger. « À partir du moment où une pièce présente des tensions, elle peut casser. » C'est la raison pour laquelle la planification et le développement de ce processus difficile ont duré plus d'une année.

 

Une façade incontournable

Avec sa forme biomorphique, qui fait songer à un coussin d'air, et sa façade bleue dotée de 16 ouvertures en forme de buses, ce bâtiment futuriste plane comme un gentil extraterrestre au milieu des tuiles rouges des toits de la ville.

© Adobe Stock / Vladislav Gajic

Détails du processus de réalisation

Les pièces de la façade ont été réalisées individuellement à partir de la maquette numérisée du bâtiment. Elle a servi de modèle pour la courbure sphérique de chacune des plaques. Une fois les plaques thermoformées, elles devaient encore être marquées, percées et fraisées pour en permettre la bonne fixation.

© Peter Seelmann, Röhm GmbH

Façade média

900 mètres carrés de la façade extérieure en PLEXIGLAS® sont utilisés comme façade BIX. Ils contiennent 946 tubes luminescents standards de 40 Watt et de 40 cm de diamètre. Un logiciel permet de les commander et d'en régler l'intensité individuellement. Chacun d'eux peut clignoter 20 fois par seconde. À la nuit tombée, la façade BIX permet de visualiser des projets artistiques. À propos : BIX est un néologisme formé à partir des mots anglais BIG et PIXEL.

© Adobe Stock / jochenL.E.

Une façade durable pour le musée d'art de Graz

Une réalisation astreignante qui valait la peine : le PLEXIGLAS® a parfaitement répondu aux attentes spécifiques des architectes. Il a non seulement permis de réaliser la forme biomorphiques mais, du fait de ses propres caractéristiques, il est aussi parfaitement adapté pour l'environnement lumineux du site : « le PLEXIGLAS® garantit une pénétration directe de la lumière du jour, via les ouvertures en forme de buses orientées vers le nord, tout en étant durable du fait de son excellente résistance aux rayonnements ultraviolets », explique Thilo Üblagger. Exposés toute l'année aux intempéries, les autres matériaux plastiques deviennent rapidement inesthétiques, alors que le PLEXIGLAS®, lui, conserve durablement sa qualité optique.

 

Comme au premier jour

Barbara Steiner, directrice du musée d'art de Graz, est également convaincue que le PLEXIGLAS® est le matériau adéquat : « La couleur rend le bâtiment vivant. Et elle est toujours aussi rayonnante. » Même après 15 ans, on ne constate aucune modification visible. Les plaques doivent seulement être nettoyées de temps à autre. Cela ne surprend en rien Thilo Üblagger qui a misé sur la durabilité du matériau dès la phase de planification : « Le musée d'art n'a pas changé depuis son inauguration. Il n'a subi aucune modification optique ou physique. »

Ce n'est qu'au niveau de son appellation que l'étonnante façade du musée d'art de Graz subit des mutations. En le regardant, d'aucuns en parlent comme d'un extraterrestre alors que d'autres le comparent à un concombre de mer, un hippopotame, un coussin d'air ou une baleine bleue. Si le choix du PLEXIGLAS® comme matériau fait l'unanimité, l'éventail des appellations possibles semble illimité.

 

Back to overview

E-Mail

Send us a message via our contact form.

Contact form

Online Shop

Find the largest range of solid sheets, rod, tubes and equipment directly from the manufacturer in our online shop.

PLEXIGLAS® Online Shop

PLEXIGLAS® Distributors

You can obtain all of our brands from our distributors worldwide.

Find distributors

Fabricators

If you need prefabricated products or finished products made of PLEXIGLAS® or from one of our other brands, please get in touch with our fabricators.

Find fabricators